Bago

Découvrez la Birmanie autrement en vous offrant une petite escale d’une journée à Bago, l’un des emblèmes du pays pour le bouddhisme. C’est une destination riche en découvertes, notamment en monuments historiques, culturels et religieux. Emerveillés par les pagodes, les petites et grandes statues de Bouddha, nombreux sont ceux qui se sont vantés de la beauté du lieu et de la taille de la région en revenant de leur voyage à Bago.

Bago, halte incontournable sur la route vers le Rocher d’Or

Capitale de la région éponyme, Bago se situe à 68 km au nord-est de Yangon. Cette ville a l’avantage de se trouver sur le chemin vers le fameux Rocher d’Or, un des « must-see » lors d’un périple vers le « Golden land ».

Si les pagodes et les statues de bouddhas font la réputation de Bago, la région se distingue également par sa terre plate merveilleusement recouverte de rizières à perte de vue et dont les nuances de verts et de jaunes alternent selon les saisons pour agrémenter le décor du paysage.

Petite histoire

Autrefois appelé « Pégou », Bago fut l’une des trois capitales (avec Thaton et Nakhon Pathom) du royaume Mon qui dominait le sud de la Birmanie il y a plus de 1500 ans. La légende raconte que la ville de Bago aurait été fondée par deux princesses mônes de Thaton en l’année 573. Elles auraient pris cette initiative selon un présage favorable : un couple d'oies sacrées brahmaniques se serait posé sur un minuscule îlot du golfe de Martaban. La femelle étant de petite taille a dû se poser sur le dos du mâle, car la place était étroite. C’est d’ailleurs grâce à cette légende que le premier nom de Bago était « Hamsawaddy » ou « Hanthawaddy » qui signifie « royaume de l’oie ». Le symbole de Bago est également un hamsa (oie ou cygne femelle, monture du dieu Brahmā). Faisant toujours référence à cette légende, le sceau de la région de Bago porte également deux oies superposées.

Que voir à Bago ?

Deux bouddhas couchés

Shwe-Tha-Lyaung : une des plus grandes images de Bouddha couché au monde, cette statue de 55 m de long et 16 m de haut aurait plus de 250 ans. Elle est protégée par une toiture métallique. Elle est considérée comme un sanctuaire en Birmanie.

Naung Daw Gyi Mya Tha Lyaung : trônant en plein air, non loin de Shwe-Tha-Lyaung, cette statue couchée de Bouddha offre la possibilité de faire de belles photos. Construite en 2002, Naung Daw Gyi Mya Tha Lyaung, longue de 76 m, figure parmi les plus fascinants emblèmes du Myanmar.

Les pagodes et les temples

Pagode Shwe-Maw-Daw : sans doute la plus grande pagode de la Birmanie, cette stūpa  mesure 114 m de long, surpassant la pagode Schwedagon de Yangon de 16 m. Datant de plus de 1000 ans, elle a subi de nombreux dommages et a donc été restaurée plusieurs fois, gagnant à chaque fois plus de hauteur. Aujourd’hui, cette pagode dorée est la plus haute du pays et domine la ville de Bago.

Pagode de Kyaik Pun : parmi les immanquables de Bago, cette structure architecturale est représentée par 4 gigantesques statues de Bouddha, en position assise, dos à dos contre un pilier massif en briques. Chaque statue se tourne vers les 4 points cardinaux de la boussole. Cette pagode a été construite en 1476 par le roi Dhamma Zedi : âgée de près de 700 ans, elle surprend encore par les belles robes dorées des 4 statues.

Le temple au serpent ou le Monastère au python : le nom du site vient du fait qu’il abrite un énorme python qui aurait 125 ans. Les Birmans croient que l’animal serait la réincarnation d’un ancien moine. Ce temple attire de nombreux pèlerins afin d’apporter des donations (des billets d’argent qu’un officiant dépose sur le corps du python) pour attirer les bonnes grâces.

Autres sites intéressants à visiter

La ville de Bago déploie tout son potentiel touristique pour en mettre plein la vue. Tant que vous y êtes, autant en profiter au maximum en visitant également le Palais doré de Kambazathadi, le Monastère de Khat Khat Way, l’un des 3 plus grands de Myanmar ou encore le Temple chinois de Kuang Yeeng pour changer un peu des temples birmans.

Que faire à Bago ?

Se balader dans les plaines de Bago

Pour se rapprocher un peu de la nature, offrez-vous une petite balade dans les plaines luxuriantes de Bagole vert tendre des rizières (au mois de février, période de repiquage du riz) aide à vous évader du bitume des grandes villes. L’air frais de la campagne vous fera du plus grand bien. En même temps, vous apercevrez des femmes se mettant au repiquage.

Visiter le marché de Bago

Cette visite convient pour prendre le pouls de la ville. Peu esthétique mais très authentique, le marché de Bago propose divers produits alimentaires assez intéressants, titillant la curiosité. Sur les rives de la rivière, vous trouverez des étals de légumes et de poissons ; sous un hangar, quelques épices. Les étalages de vêtements sont mis dans des boutiques.

Comment y aller ?

Le plus courant est le trajet en train depuis Yangon (à 68 km). Certains se font une joie d’y faire une excursion d’une journée en bus ou en taxi. Il faut faire 2h de route entre Yangon et Bago.

On peut également prendre un train depuis Mawlamyine et parcourir 154 km pour arriver à Bago. Vous pouvez aussi opter pour un départ depuis Pyay, à 212 km de Bago. La route est très bonne pour rouler en voiture et faire 5h de voyage avant d’arriver à destination de Bago.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Renaud de "Gulliver Travels". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(951) 655642